Skip to main content

YouTube envisage de lancer cette année une fonctionnalité de tokens non fongibles (NFT) pour les créateurs de contenu, selon la lettre annuelle envoyée par la directrice générale de la plateforme aux youTubeurs.

“Nous nous focalisons toujours sur l’expansion de l’écosystème YouTube pour aider les créateurs à tirer parti des technologies émergentes, y compris des choses comme les NFT, tout en continuant à renforcer et à améliorer l’expérience des créateurs et des fans sur YouTube”, a écrit la directrice générale Susan Wojcicki dans sa lettre annuelle envoyée cette semaine aux créateurs.

Mme Wojcicki a de plus souligné que YouTube donnera la priorité aux jeux, aux achats, à la musique et aux courts métrages. En effet, ces derniers ont généré plus de 5 000 milliards de vues de vidéos depuis fin 2020.

C’est la première fois que la directrice de YouTube évoque l’intégration de tokens non fongibles. Plusieurs concurrents de YouTube ont déjà pris des initiatives de cet ordre. Cette semaine, Twitter Inc. a commencé à intégrer les NFT en permettant à ses utilisateurs de les publier sous forme de photos de profil. Une nouveauté qui ne semble pas être au goût d’Elon Musk, qui a tweeté: “Twitter dépense des ressources d’ingénierie sur ces “futilités”, tandis que les escrocs crypto organisent une fête de spambots dans chaque fil de discussion !?”. Par ailleurs, selon le Financial Times, Instagram serait en train de travailler sur une offre similaire.

YouTube s’intéresse au Web 3.0 et aux NFT

Grâce au vaste écosystème de YouTube, plusieurs youTubers ont réussi à faire carrière et à générer des revenus en publiant des vidéos sur les cryptomonnaies et sur la technologie blockchain. Avec l’ampleur qu’a pris le marché de la vidéo, YouTube aide depuis plusieurs années les créateurs à gagner de l’argent à travers la création de contenu et la publicité. Ces derniers peuvent recevoir le soutien financier de leurs fans et même faire du e-commerce sur la plateforme.

Ainsi, Susan Wojcicki a déclaré aux créateurs que son entreprise considérait le Web 3.0, comme une “source d’inspiration”. Cependant, les partisans de cette nouvelle technologie estiment que les projets basés sur la blockchain et les NFT pourraient offrir de meilleures alternatives aux créateurs de contenu que les plateformes centralisées comme YouTube et Instagram, qui contrôlent la distribution et le paiement. Malgré ces croyances, le marché des cryptomonnaies en est encore à ses débuts. En outre, il se caractérise par une forte volatilité ; par exemple, le prix de Bitcoin, la cryptomonnaie N°1 du marché, est tombé à environ la moitié de son sommet historique atteint en novembre.

Read More

By: BeinCrypto France