Skip to main content

Des petits malins bientôt arrêtés – Cosmos (ATOM) est une blockchain axée sur l’interopérabilité. Au cours des derniers mois, celle-ci a vu son écosystème évoluer et compte désormais plus de 250 applications décentralisées pour un montant total de 170 milliards de dollars d’actifs en circulation.

Osmosis, le DEX qui a le vent en poupe

Osmosis est une plateforme d’échange décentralisée hébergée sur le réseau Cosmos. Lancée en juin dernier, cette dernière est le théâtre d’un volume journalier de plus en plus important.

Publication d’Osmosis – Source : Twitter

Cependant, face à cette explosion du volume, Osmosis se voit désormais confrontée à un problème de taille : celui du front running.

>> Marre de rater les pépites ? Venez prospecter sur Ascendex ! <<

Le front running handicape Osmosis…

Le front running est un phénomène qui est initialement apparu sur le réseau Ethereum (ETH). En réalité, comme les transactions sont publiques, les personnes qui surveillent de près la blockchain sont en mesure de tourner les transactions en attente à leur avantage.

Prenons un exemple. Un utilisateur voit une large transaction apparaître dans la mempool, avant qu’elle ne soit validée et ajoutée à un bloc. Imaginons que la transaction en question consiste en un achat massif d’ETH. Notre utilisateur malintentionné peut alors envoyer une autre transaction, avec plus de frais que celle identifiée, de manière à modifier le cours de l’ETH à son avantage. Cela peut se faire en achetant une immense quantité d’ETH grâce à un flash loan. Cela aura pour incidence d’augmenter le prix de l’ETH. Lorsque la transaction initialement identifiée passera, notre utilisateur revendra ses ETH au prix fort, empochant un bénéfice.

Notre utilisateur ayant adossé plus de frais à sa transaction, celle-ci sera priorisée et donc validée avant la première transaction identifiée. Difficile à parer… mais pas impossible !

… mais ses équipes comptent réagir

Face à l’augmentation de son volume, Osmosis représente désormais une plateforme de choix pour les front runners. Toutefois, les équipes du projet compte bien leur mener la vie dure, en mettant en place des mécanismes luttant contre le front running.

Pour rappel, dans l’écosystème Cosmos, chaque application dispose de sa propre blockchain. En outre, ces chaines sont entièrement personnalisables pour les besoins de l’application. Ainsi, Osmosis a t-elle effectué des modifications sur sa blockchain de manière à chiffrer l’ensemble des transactions, avant qu’elles ne soient ajoutées aux blocs. Ces dernières ne seront ainsi révélées qu’une fois le bloc validé et ajouté à la chaîne.

Résultat : les front runners n’auront plus la possibilité de scruter la chaîne à la recherche d’opportunités. Ils ne verront les opportunités qu’une fois exécutées et rendues publiques.

Plusieurs utilisateurs de Cosmos ont déjà essayé de tirer parti du front running. Par exemple, en avril dernier, un internaute avait réussi à piéger un bot de front running et à lui confisquer 100 ETH, soit plus de 470 000 dollars au cours actuel.

Si vous êtes parmi les 400 premiers à parcourir ces lignes, ne ratez pas l’occasion de récupérer un airdrop de 5$ offerts pour toute inscription sur la célèbre plateforme Ascendex ! Cette prime de bienvenue se cumule avec une réduction de 10% sur vos frais de trading !  (lien affilié, sous réserve de trader au moins 100$, voir conditions sur site).

Read More

By: Journal du Coin