Skip to main content

Parasitisme ou technique de bonne guerre ? – Face à l’augmentation du nombre de projets cryptos, ces derniers ont parfois du mal à se faire connaître. Dans ce fouillis, certains redoublent d’ingéniosité en allant chercher les utilisateurs directement chez leurs concurrents. C’est le cas du protocole Enso.

Lancement imminent d’Enso Finance

Enso est un protocole de la finance décentralisée (DeFi) hébergé sur la blockchain Ethereum (ETH). Le projet vise à développer une plateforme dite de social trading. En d’autres termes, celle-ci permettra aux utilisateurs de créer et de partager des stratégies de trading ou de yield farming.

La plateforme Enso a été lancée ce jeudi 9 décembre aux alentours de 20h (heure de Paris). Ce type de protocole permet notamment la création d’indices, ou “index”. Pour rappel, les indices sont des produits financiers qui répliquent la valeur d’un panier de cryptomonnaies ayant des allocations différentes.

Vampire en pire – La technique du protocole Enso

Enso Finance le sait : il est extrêmement compliqué de conquérir ses premiers utilisateurs. Toutefois, pour pallier cette difficulté, la plateforme a annoncé qu’elle mènerait une opération de vampirisation.

Publication d’Enso Finance – Source : Twitter

Une attaque vampire survient lorsqu’une plateforme attire les utilisateurs et les liquidités d’une plateforme concurrente, en proposant des récompenses plus intéressantes. Cette technique avait été démocratisée par Sushiswap qui, au moment de son lancement, avait drainé par moins d’1,5 milliard de dollars à Uniswap.

De son côté, Enso compte s’attaquer aux liquidités de 6 concurrents, à savoir Index Coop, Tokensets, PieDAO, dHEDGE, Powerpool et Indexed. Chacun de ces protocoles propose des indices composés de paniers de cryptomonnaies.

En pratique, les utilisateurs déposeront leurs jetons d’indices émis par les protocoles concurrents sur la plateforme d’Enso, profitant des récompenses de cette dernière. Au total, le protocole espère ainsi drainer 1,05 milliard de dollars depuis ses concurrents.

« La liquidité est le carburant qui alimente DeFi, et c’est l’essence même de la plateforme d’Enso. Nous voulons montrer à la communauté à quel point nous sommes innovants, et il n’y a pas de meilleur moyen de le faire que d’inciter les utilisateurs existants à migrer. »

Connor Howe, co-fondateur du projet Enso

De plus, la plateforme a annoncé qu’elle rembourserait les frais de gas utilisés pour déposer des actifs. Un argument de taille, alors que les frais de transaction moyens sur Ethereum ne cessent d’atteindre de nouveaux sommets.

Mais ce n’est pas tout ! La plateforme distribuera son jeton de gouvernance ENSO ainsi que des NFT aux premiers utilisateurs de Enso.

Pour finir, Enso détruira les jetons d’indices déposés par les utilisateurs au bout de 3 semaines pour ensuite émettre des versions tokenisées (wrapped) des actifs sous-jacents à chaque indice.

En parallèle, le cours de l’ETH se porte plutôt bien malgré une tendance baissière sur une grande partie du marché. Il reste à savoir si cette situation va perdurer… ou si le bear market est bel et bien de retour.

Exceptionnel : 25$ de cashback en bitcoins sans effort ça vous dit ? En téléchargeant l’application ZENGO et en renseignant le code ZENGOJDC au moment de votre inscription, vous bénéficierez de cette offre unique en contrepartie d’un achat de 250$ en cryptos, soit 10% de bonus en quelques clics (lien affilié).

Read More

By: Journal du Coin