Skip to main content

Une “Bitcoin City” alimentée par l’énergie volcanique sera partiellement financée par 1 milliard de dollars d’obligations en BTC libellées en dollars et émises par le gouvernement, ce au travers de Liquid Network de Blockstream, une chaîne latérale du réseau principal de Bitcoin.

Le président du Salvador, Nayib Bukele, reste optimiste à l’égard des cryptomonnaies. Il a ainsi annoncé la construction d’une “ville Bitcoin” exempte d’impôts sur le revenu et sur la propriété. La construction de la ville sera financée par des obligations gouvernementales en bitcoins émises par le réseau Liquid Network de Blockstream et, plus tard, par la taxe sur la valeur ajoutée.

Le président prévoit de lancer les obligations sur 10 ans au début de 2022. Les détenteurs d’obligations qui n’ont pas la citoyenneté salvadorienne verront l’émission de leur citoyenneté accélérée. Les obligations seront bloquées pendant cinq ans, ce qui augmentera la rareté de Bitcoin et fera grimper son prix.

Les obligations émises vaudront 1 milliard de dollars, et un coupon de 6,5% sera versé aux détenteurs d’obligations. 500 millions de dollars seront utilisés pour acheter des BTC, puis des dividendes supplémentaires seront versés aux investisseurs, ce après la vente des bitcoins au bout de cinq ans. Le Salvador accordera une licence à Bitfinex en tant que teneur de compte pour l’obligation. Un teneur de compte est une entité qui coordonne l’émission de l’obligation.

L’adoption de la crypto est en train de mûrir au Salvador

500 millions de dollars seront utilisés pour développer une infrastructure d’alimentation énergétique des BTC à partir de sources géothermiques à La Union, dans l’est du Salvador. La ville disposera d’une place qui aura la forme du symbole de Bitcoin lorsqu’elle sera vue du ciel.

Lorsque Bitcoin a eu cours légal dans le pays, cette mesure a récolté ses partisans comme ses détracteurs, et les problèmes techniques ont abondé dès le premier jour. L’État possède désormais au moins 1 100 BTC, profitant de la récente baisse du cours comme il l’avait fait en septembre 2021. Les commerçants étaient initialement sceptiques quant à l’acceptation de la cryptomonnaie pour les biens et les services, seulement 7% étant alors en mesure de recevoir des bitcoins au début du mois d’octobre de cette année. McDonald’s et Starbucks ont été parmi les premiers commerçants du Salvador à accepter les paiements en Bitcoin.

La Bitcoin Week attire les enthousiastes de l’actif

Samson Mow, de Blockstream, a présenté au gouvernement l’idée d’une émission d’obligations en bitcoins lors de la Bitcoin Week à San Salvador, la capitale du pays. L’événement a ainsi attiré de nombreux partisans différents lors des festivités, notamment Jose Schierano, un entrepreneur argentin de 51 ans qui s’est rendu à de nombreuses conférences pour écouter les intervenants.

Yessenia Correa, une chanteuse sud-américaine de 30 ans qui a assisté à la conférence, spécule sur les fluctuations de prix depuis 2015, utilisant les fonds générés pour payer ses études. Un programmeur colombien, Jessie Rodriguez, qui convertit immédiatement en BTC les rémunérations provenant de projets étrangers, était également présent à la Bitcoin Week et espère que son pays d’origine adoptera bientôt la crypto à l’instar du Salvador.

Ses espoirs semblent bien fondés, la Colombie étant le leader du nombre de distributeurs automatiques de bitcoins en Amérique latine avant que le président du Salvador ne déclare le BTC comme monnaie légale au début de cette année. La plupart des distributeurs automatiques crypto de Colombie se trouvent dans sa capitale, Bogotá.

Read More

By: BeinCrypto France